L'affaire du constructeur d'antivols de vélos Kryptonite fait désormais figure de cas d'école.

Un blogueur a réussi en 2004 à ouvrir un de ces antivols avec l'aide d'un simple stylo bic. Cette anecdote serait restée complètement confidentielle si elle était restée confinée autour d'une discussion en face d'une machine à café. La nouveauté, c'est que le blogueur a publié immédiatement en ligne une vidéo montrant avec quelle facilité l'antivol pouvait être ouvert.
Immédiatement, la nouvelle commence à se répandre sur les blogs et des dizaines de personnes essaient -et réussissent- à renouveler l'expérience en bloguant à leur tour d'autres vidéos ou impressions. En quelques jours l'affaire continue à se diffuser à une vitesse incroyable sur les blogs et touche plusieurs millions de personnes alors que les grands médias comme le New York Times ou CNN en parlent aussi. L'affaire s'empire alors que la société affirme sur son site Internet et par voie de presse que ses produits n'ont pas de défauts. Seulement dix jours après, la société finit par annoncer un échange gratuit des antivols et Fortune Magasine estime l'impact sur l'entreprise à dix millions de dollars.

Si l'entreprise avait immédiatement reconnu le problème et expliqué comment elle comptait agir, le problème n'aurait jamais pris ces proportions et eu de telles conséquences sur une PME de vingt cinq personnes qui a failli disparaître à l'occasion.

Conseils de base pour écrire un bon blog "pro"